YouTube lance son offre payante sans pub

Dix ans après son lancement, la plateforme de partage de vidéos YouTube lance une offre sans publicité, baptisée YouTube Red. Disponible aux États-Unis à partir du 28 octobre prochain au tarif de 9,99 dollars (8,9 euros) par mois — elle le sera à partir de l’an prochain dans le monde —, elle permettra aux abonnés de visionner les vidéos hébergées sur le site sans publicité et de les sauvegarder sur leur mobile, tablette ou ordinateur pour plus tard.

« YouTube Red marque une évolution dans notre désir de donner aux fans davantage de choix et de contenu qu’ils apprécient, ainsi qu’une utilisation plus plaisante », a commenté le responsable opérationnel de YouTube Robert Kyncl, qui s’exprimait depuis Los Angeles avec retransmission dans les bureaux de l’entreprise à New York.

 

Netflix, Amazone Prime, Apple TV et YouTube Red

Soucieuse de ne pas se laisser distancer par les Netflix et autres Amazon qui font le plein de téléspectateurs avec leurs productions exclusives, YouTube Red proposera également des séries et des films uniquement visibles via son service.

Dans un premier temps, les productions mettront en scène les YouTubers les plus populaires. À l’instar de Lilly Singh, alias Superwoman, une comédienne canadienne à 6,9 millions d’abonnés, et future héroïne de A Trip to Unicorn Island. Ou encore de Wong Fu Productions, un collectifs d’Américains d’origine asiatique suivis par 2,5 millions de fidèles, qui joueront bientôt dans un film romantique Single by 30.

Une façon pour la plateforme de contrer l’avance que prend Facebook sur le partage de vidéos en ligne.

 

YouTube Red pour les films, YouTube Music pour le streaming

YouTube a également annoncé le lancement de YouTube Music, une application gratuite liée à GooglePlay qui permettra à ses utilisateurs d’écouter de la musique sans avoir à visionner les vidéos, ce qui en étendrait l’usage.

« Nous voulons aller plus loin et offrir un point de rencontre entre les artistes et leurs fans » a expliqué Robert Kyncl, dont l’ambition affichée est de devenir l’un des principaux pourvoyeur de musique en streaming et de se faire une place dans ce marché dominé de loin par Spotify (20 millions d’abonnés), suivi d’Apple Music, Deezer et Tidal.

 

© YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *