Les plus beaux looks de la cérémonie des César

Présentée pour la première fois par l’humoriste Florence Foresti, la cérémonie des César a tenu toutes ses promesses. Hier soir, au Théâtre du Châtelet, il y a eu des rires, des larmes, de l’émotion, des discours drôles et touchants, et des statuettes trophées remis à des films inattendus.

Grand favori de la soirée, Mustang, premier film de la réalisatrice franco-turque Deniz Gamze Ergüven — et représentant de la France aux Oscars —, a remporté quatre César, dont celui du meilleur premier film, du meilleur scénario, de la meilleure musique et du meilleur montage. Autre film très attendu, le film social Fatima a offert à Zita Hanrot le César du meilleur espoir féminin, et reçu les César du meilleur film et de la meilleure adaptation. Présenté comme un « film à récompenses », Marguerite a reçu pour sa part quatre prix : celui des meilleurs costumes, du meilleur son, des meilleur décors et de la meilleure actrice pour Catherine Frot.

D’autres film ont été distingués au compte-gouttes : Rod Paradot, a reçu le César du meilleur espoir masculin pour son rôle dans La tête haute, et fait le discours le plus émouvant de la soirée. Arnaud Desplechin a reçu le César de la meilleure réalisation pour Trois souvenirs de ma jeunesseVincent Lindon — récipiendaire du prix d’interprétation masculine à Cannes — a reçu son tout premier César du meilleur acteur pour son rôle dans La loi du marché. Le César du meilleur acteur dans un second rôle a été attribué à Benoît Magimel, celui de la meilleure actrice dans un second rôle à l’actrice danoise Sidse Babett Knudsen, un joli clin d’oeil européen.

Demain, le documentaire promouvant l’écologie réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent a également été primé. Birdman, d’Alejandro Gonzalez Iñarritu a reçu, lui, le César du meilleur film étranger.

 

 

© Getty

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *