BeIN s’offre Miramax

Fondé en 1979 par Harvey et Robert Weinstein pour distribuer des films indépendants, le studio Miramax passe — après un détour de par le giron Disney — sous pavillon qatari. Le groupe beIN Media, basé à Doha, a annoncé avoir pris, mercredi soir, le contrôle de la totalité du studio américain.

Miramax était jusque-là la propriété de Qatar Investment Authority et de Colony Capital. Les deux fonds d’investissements avaient racheté le studio à Walt Disney en 2010 pour 660 millions de dollars. Ils cherchaient depuis environ un an à s’en séparer, selon Les Échos.

Aucune information sur le montant de la transaction n’a été avancé.

 

Une activité inchangée

Le PDG de beIN Media — et accessoirement président du club de football Paris Saint-Germain — Nasser Al-Khelaïfi, a indiqué qu’aucun changement ne sera apporté au fonctionnement de Miramax, qui restera un studio de cinéma et de télévision indépendant.

En s’offrant le studio, beIN Media met la main sur un catalogue de plus de 700 films — qui totalisent à 68 Oscars  — parmi lesquels on compte Shakespeare in LovePulp FictionNo Country for Old MenWill HuntingLe Patient AnglaisRéservoir Dogs ou encore Pulp Fiction.

« Miramax est une entreprise de cinéma et de télévision à succès, qui présente une marque forte et reconnaissable, un catalogue unique et une expertise dans l’industrie qui sera un bon complément pour les plans de beIN Media Group de grandir dans l’industrie du divertissement et le développement de nouveaux contenus », a commenté Nasser Al-Khelaïfi.

© Le journal de Bridget Jones / Miramax

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *