États-Unis : la communauté musulmane vole au secours de la communauté juive

La solidarité est une valeur universelle, on le sait. Il n’en reste pas moins vrai qu’à chacune de ses manifestations fulgurantes, on est saisi au coeur par son efficacité, par la facilité de sa mise en oeuvre et l’on se demande pourquoi l’on n’y a pas plus souvent recours.

Ce week-end, aux États-Unis, un cimetière juif a été brutalement vandalisé. Une action détestable qui s’inscrit dans une vague d’actes antisémites, mais aussi anti-immigrés et anti-minorités, dont l’explosion coïncide avec l’arrivée au pouvoir de la nouvelle administration. Dans les heures qui ont suivi, la communauté musulmane est venue apporter un soutien concret à la communauté juive.

Le Washington Post rapporte que deux militants musulmans : Linda Sarsour de l’association MPower Change et Tarek El-Messidi de l’association Celebrate Mercy ont lancé une campagne de financement participative pour récolter les 20 000 $ nécessaires aux réparations du cimetière.

La campagne devait durer un mois, le montant a été atteint en quelques heures.

Interrogé sur les raisons qui l’ont poussé à agir, Tarek El-Messidi a répondu au journal qu’ « il s’agit d’une question humaine. Et il est ressorti quelque chose de beau de cette horrible élection,  [les musulmans et les juifs] ont fait corps pour se soutenir et faire face à la haine. La politique peut se mettre en travers des principes les plus élémentaires d’humanité ; j’espère que [cette opération] va briser toutes les barrières et nous aider à nous rassembler ».

Tarek El-Messidi a par ailleurs précisé que tous le surplus sera conservé en prévision de nouveaux actes antisémites. À l’heure où nous publions cet article 57 242$ ont été récoltés.

Les communautés juive et musulmane, des ennemis jurés, vraiment ?

 

 

Photo de couverture : un jeune étudiant dans une madrassa / Pixabay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *