Vous avez toujours rêvé d’avoir un jardin sphérique ? IKEA vous offre Growroom!

IKEA surfe sur la vague. Près d’un mois après avoir reçu le prestigieux « Design of the Year » award 2016 pour ses abris, créés pour répondre à la crise migratoire, la marque suédoise revient avec une nouvelle solution, destinée aux amoureux des plantes cette fois.

Sortie tout droit de son laboratoire d’innovation interne, Space10, elle est baptisée Growroom. Facile à monter et à entretenir, Growroom est un concept de jardin inédit : sphérique, ajouré, ouvert, il est ludique et facile d’utilisation. Selon ses designers, Sine Lindholm et Mads-Ulrik Husum, le jardin permettra de « faire pousser [la] nourriture localement, de façon belle et écologique ».

Destiné aux milieux urbains ou périurbains, Growroom n’a besoin que d’un espace modeste pour exister. Son implantation ne nécessite qu’une surface de 2,8 x 2,5 m minimum, sa configuration sphérique (et la superposition de plantes qu’elle permet) se chargeant de l’optimisation de la lumière.

« [Growroom] a été pensé pour favoriser le bien-être dans les villes en créant une petite oasis, ou un espace de « pause », dans un monde qui va toujours plus vite. Il aide également à se « entrer en lien » avec la nature grâce aux arômes odorants des plantes et herbes qu’il renferme », a indiqué Space10 auprès de médias. « Le pavillon, construit sous forme de sphère, peut se positionner partout et s’orienter à l’envi, en fonction de l’architecture de l’espace d’accueil ».

Les designers de Growroom : Sine Londholm & Mads-Ulrik Husum. ©Niklas Vindelev (via Space10)

Construire Growroom nécessitera 17 planches de contreplaqué, un marteau en caoutchouc, quelques vis et une fraiseuse, l’impression des plans… et le suivi scrupuleux des instructions données par IKEA.

© Niklas Vindelev. Via Space10

« De Taipei à Helsinki, de Rio de Janeiro à San Francisco, Growroom a suscité beaucoup d’intérêt et de nombreuses personnes ont demandé soit à exposer, soit à acheter the Growroom », a poursuivi Space10. « Mais il paraissait incongru de promouvoir la culture locale de fruits et légumes d’un côté, et de l’autre, d’expédier Growroom aux quatre coins de la terre. C’est pourquoi nous en offrons les plans en open source et encourageons toutes les personnes intéressées à le construire près de son lieu d’utilisation ».

Le prototype de Growroom montré à la CHART ART FAIR (avec Bjarke Ingels). Image © Rasmus Hjortshøj. Via Space 10

Une belle initiative.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *